RECHERCHE EN OSTEOPATHIE PERINATALE

recherche ostéopathie

L’ostéopathie est de plus en plus évaluée au niveau scientifique, et son efficacité est désormais relatée dans de nombreux domaines.

Intéressons-nous ici à la recherche dans le cadre de la périnatalité : l’ostéopathie chez la femme enceinte, le post-partum, le nourrisson et l’enfant.

La liste est mise à jour régulièrement, elle n’est certainement pas exhaustive, et comporte sans doute des biais de sélection, mais nous avons réunis ici toutes nos récentes recherches.

Ainsi vous trouverez 29 références en lien avec la femme enceinte, 4 en lien avec le post-partum, 31 en lien avec le nourrisson, 19 en lien avec l’enfant, soit 83 articles en totalité, classées par ordre chronologique de publication. Cette liste contient également quelques thèses.

Si certains d’entre vous connaissent des références qui ne sont pas citées, qu’elles soient en faveur de l’ostéopathie ou non, n’hésitez pas à nous en faire part afin de rendre cette liste la plus complète et la plus neutre possible. En effet, l’ostéopathie ne traite pas tous les problèmes rencontrés en périnatalité, et il convient donc de connaître nos atouts, mais également nos limites.

Bien que les résultats soient encourageants, la majorité des études affirment à juste titre que d’autres études doivent voir le jour afin de conforter les résultats favorables déjà obtenus. Il ressort également des revues de littérature et méta-analyses que très peu d’études sont de qualité méthodologique suffisante pour conclure à des résultats fiables et valides. Il semble donc que la recherche en ostéopathie se doit de poursuivre son évolution, et améliorer tant la quantité (83 études est un nombre encore faible dans ce domaine), mais également (et surtout?) la qualité des études entreprises (en ayant connaissance des biais inhérents à notre discipline, telle que la notion de double aveugle par exemple).

Pour chaque étude vous sont présentés : le ou les auteurs, le titre de l’article, la revue (abréviation de l’index medicus), l’année, le volume, l’issue, les pages, le lien internet (qui ne donne pas toujours un accès à l’article de manière intégrale), et des éléments de la conclusion de l’étude de manière très succincte (l’emploi du conditionnel est volontairement employé, car les conclusions d’une seule étude ne sont pas généralisables).

Bonne lecture

 

L’ostéopathie chez la femme enceinte

 

femme enceinte

1. Sandler SE. The management of low back pain in pregnancy. Man Ther 1996;1(4):178-185.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11440505

La thérapie manuelle pourrait être bénéfique dans le traitement des lombalgies durant la grossesse.

 

2. Sullivan C. Introducing the cranial approach in osteopathy and the treatment of infants and mothers. Complement Ther Nurs Midwifery 1997;3(3):72-6.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9439253

A l’époque de la publication, l’auteur signale que peu d’études sont disponibles sur le sujet, et il anticipe que de nombreuses études devront voir le jour dans les prochaines années…ce qui est le cas aujourd’hui, et la recherche doit encore avancer dans ce sens.

 

3. Cassidy I,  Jones C. A retrospective case report of symphysis pubis dysfunction in a pregnant woman. Journal of Osteopathic Medicine 2002;5(2):83–86.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1443846102800089

L’ostéopathie permettrait de traiter les douleurs liées à la dysfonction de la symphyse pubienne durant la grossesse.

 

4. King HH, Tettambel MA, Lockwood MD, Johnson KH, Arsenault DA, Quist R. Osteopathic manipulative treatment in prenatal care: a retrospective case control design study. J Am Osteopath Assoc 2003;103(12):577-82.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14740980

L’ostéopathie améliorerait le travail et l’expulsion chez les femmes ayant eu un traitement ostéopathique, par rapport à celles n’en ayant pas reçu.

 

5. Lenz D. Osteopathic treatment as a prevention of complications during child birth. Osteopathic Research Web 2003.

http://www.osteopathic-research.com/index.php?option=com_jresearch&view=publication&task=show&id=13310&lang=en

Cette thèse souligne que l’ostéopathie serait une aide précieuse dans la préparation à l’accouchement. Elle permettrait de diminuer la durée de l’accouchement.

 

6. Kofler G. Osteopathy for Back and Pelvic Pain in Pregnancy. [master thesis]. 2003

L’ostéopathie semble être sûre et efficace pour traiter les douleurs liées à la grossesse.

 

 

7. Van der Linde PR. Osteopathic treatment of women with low back pain during pregnancy. A randomized controlled trial. Osteopathic Research Web 2006.

http://www.osteopathic-research.com/index.php?option=com_jresearch&view=publication&task=show&id=13801&lang=en

Cette thèse conclue que l’ostéopathie serait efficace dans la diminution des douleurs lombaires et pelviennes chez la femme enceinte.

 

8. Keurentjes AE. Relationship of Osteopathic Manipulative Treatment During Labor and Delivery on Selected Maternal Morbidity Outcomes: A Randomized Controlled Trial. [master thesis]. 2006.

https://theses.lib.vt.edu/theses/available/etd-02112009-061740/unrestricted/KeurentjesVTDissertation.pdf
Cette thèse conclue qu’il est possible que l’ostéopathie durant le travail aurait une tendance à limiter la césarienne et les déchirures périnéales.

 

9. Aspalter W. Can back pain caused by symptom-giving sacroiliac joint relaxation during pregnancy be reduced by applying oteopathic treatment?  [master thesis]. 2008.

Trois séances d’ostéopathie ont été nécessaires dans cette thèse pour obtenir des résultats
significatifs sur les douleurs lombaires durant la grossesse.

 

 

 

10. Jones AL, Lockwood MD. Osteopathic Manipulative Treatment in Pregnancy
and Augmentation of Labor: A Case Report. Journal of American Academy of Osteopathy Journal 
2008;18:27-9.
Cette étude de cas montre une réduction de douleurs et une accélération du travail après un
traitement ostéopathique.

 

11. Nistler G, Deutschmann U , Lenz D, Schwerla F. Osteopathy as a therapy during pregnancy: A randomised controlled trial. Int J Osteopath Med 2010;13(3):128.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1746068910000829

Le traitement ostéopathique pourrait permettre de réduire la durée de l’accouchement, et les complications éventuelles.

 

12. Kleman PG. OMT relieves low back pain during pregnancy. J Am Osteopath Assoc 2010;110(9):555.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2094128

Lettre à l’éditeur en faveur de l’ostéopathie chez la femme enceinte et dans le post-partum.

 

13. Licciardone JC, Buchanan S, Hensel KL, King HH, Fuld KG, Stoll ST. Osteopathic manipulative treatment of back pain and related symptoms during pregnancy: a randomized controlled trial. Am J Obstet Gynecol. 2010;202(1):43.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19766977

L’ostéopathie ralentirait ou stopperait la douleur et l’inconfort pendant le troisième trimestre de grossesse.

 

14. Lavelle JM. Osteopathic manipulative treatment in pregnant women. J Am Osteopath Assoc 2012;112(6):343-6.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22707643

L’ostéopathie pourrait améliorer l’homéostasie, le confort et la qualité de vie de la femme enceinte

 

15. Fawkes C. National Council for Osteopathic Research (NCOR). Osteopathic management of patients during pregnancy – a snapshot summary report. 2012

http://www.ncor.org.uk/wp-content/uploads/2012/12/Osteopathy-and-Pregnancy.pdf

Travail du NCOR qui décrit l’ostéopathie dans le cadre de la grossesse.

 

16 Pennick V, Liddle SD. Interventions for preventing and treating pelvic and back pain in pregnancy. Cochrane Database Syst Rev 2013;1:8.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23904227

L’ostéopathie semblerait être efficace dans la diminution des douleurs lombo-pelviennes, plus que les soins classiques lors de la grossesse.

 

17. Smallwood CR et al. Osteopathic manipulative treatment (OMT) during labor facilitates a natural, drug-free childbirth for a primigravida patient: A case report. Int J Osteopath Med 2013;16(3):170-177

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1746068912001010

Cette étude de cas montre que l’ostéopathie pendant le travail faciliterait un accouchement naturel, sans utilisation de médicaments ou d’instruments.

 

18. Gundermann S. Effectiveness of osteopathic treatment in pregnant women suffering from low back pain (LBP). A randomized controlled trial. Osteopathic Research Web 2013.

http://www.osteopathic-research.com/index.php?option=com_jresearch&view=publication&task=show&id=15363&lang=en

Cette thèse conclue que l’ostéopathie serait efficace dans la diminution des douleurs lombaires chez la femme enceinte.

 

19. Hensel KL. Acute improvement in hemodynamic control after osteopathic manipulative treatment in the third trimester of pregnancy. Complement Ther Med 2013; 21(6): 618–626.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24280470

L’ostéopathie pourrait améliorer le contrôle hémodynamique grâce à la libération des restrictions structurelles en fin de grossesse.

 

20. Licciardone JC. Prevention of progressive back-specific dysfunction during pregnancy: an assessment of osteopathic manual treatment based on Cochrane Back Review Group criteria. J Am Osteopath Assoc 2013;113(10):728-36.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24084800

L’ostéopathie aurait un effet moyen voire important sur la prévention des douleurs pendant le troisième trimestre de grossesse.

 

21. Elden H, Ostgaard HC, Glantz A, Marciniak P, Linner AC, Olsen MF. Effects of craniosacral therapy as adjunct to standard treatment for pelvic girdle pain in pregnant women: a multicenter, single blind, randomized controlled trial. Acta Obstet Gynecol Scand 2013;92:775-82.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23369067

Dans cette étude, la thérapie cranio-sacrée couplée au traitement standard a été plus efficace que le traitement standard seul dans le syndrome de Lacomme chez la femme enceinte, sur certains points, pas sur d’autres. D’autres études sont nécessaires pour tirer des conclusions.

 

22. Randall S. Osteopathy: helping pregnant women in pain. Pract Midwife 2014;17(5):38-41.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24873117

Cet article permet aux sages-femmes de comprendre comment fonctionne l’ostéopathie et comment elle peut aider les femmes enceintes en soulageant leurs symptômes.

 

23. Elden H. Effects of craniosacral therapy as experienced by pregnant women with severe pelvic girdle pain: An interview study. Clinical Nursing Studies 2014;2(3).

http://www.sciedupress.com/journal/index.php/cns/article/view/4550

Après une séance, les femmes rapportent avoir ressenti de la relaxation, de la tranquillité, un sentiment de sécurité, et une meilleure écoute de leur corps et de leurs tensions.

 

24. Franke H, Franke JD, Fryer G. Osteopathic manipulative treatment for nonspecific low back pain: a systematic review and meta-analysis. BMC Musculoskelet Disord 2014;15:286.

http://www.biomedcentral.com/1471-2474/15/286

L’ostéopathie serait efficace dans le traitement des douleurs et de la gêne fonctionnelle des femmes enceintes et post-partum lombalgiques.

 

25. Gallo-Padilla D et al. Low back pain during pregnancy. Multidisciplinary approach. Semergen 2015.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26239672

L’ostéopathie (entre autre) serait efficace dans la prise en charge des douleurs chez la femme enceinte.

 

26. Hensel KL, Buchanan S, Brown SK, et al. Pregnancy Research on Osteopathic Manipulation Optimizing Treatment Effects: the PROMOTE study. Am J Obstet Gynecol 2015;212:108.e1-9.

http://www.ajog.org/article/S0002-9378(14)00792-3/pdfSummary

L’ostéopathie semble être sûre et efficace (par rapport au traitement conventionnel) pour traiter la douleur et les troubles fonctionnels durant le troisième trimestre (à noter que l’efficacité obtenue dans le groupe traité ne semble pas être supérieure au groupe placebo dans cette étude).

 

27. Liddle SD, Pennick V. Interventions for preventing and treating low-back and pelvic pain during pregnancy. Cochrane Database Systematic Reviews.2015;9:CD001139.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26422811

L’ostéopathie pourrait être bénéfique pour soulager les douleurs liées à la grossesse.

 

28. Majchrzycki M et al. Application of osteopathic manipulative technique in the treatment of back pain during pregnancy. Ginekol Pol 2015;86(3):224-8.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25920314

L’ostéopathie semblerait être efficace et sûre (comprendre non dangereuse) dans la prise en charge des douleurs lombo-pelviennes chez les femmes enceintes.

 

29. Ruffini N et al. Osteopathic manipulative treatment in gynecology and obstetrics: A systematic review. Complementary Therapies in Medicine 2016;26:72–78.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0965229916300309

L’ostéopathie semblerait efficace sur les douleurs de la grossesse, mais d’autres études sont nécessaires pour appuyer cela.

 

L’ostéopathie chez la femme dans le post-partum

 

1. Johnson C. Back to back: postnatal osteopathic care. Pract Midwife 2013;16(5):26-7.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23789251

L’auteur attire l’attention sur le fait qu’il y a peu de recherche sur l’ostéopathie dans le post-partum, alors que cette discipline pourrait être efficace pour traiter les symptômes durant cette période.

 

2. cf L’ostéopathie chez la femme enceinte n° 6. Franke H, Franke JD, Fryer G. Osteopathic manipulative treatment for nonspecific low back pain: a systematic review and meta-analysis. BMC Musculoskelet Disord 2014;15:286.

http://www.biomedcentral.com/1471-2474/15/286

L’ostéopathie serait efficace dans le traitement des douleurs et de la gêne fonctionnelle des femmes enceintes et post-partum lombalgiques.

 

3. Schwerla F, Rother K, Rother D, Ruetz M, Resch KL. Osteopathic Manipulative Therapy in Women With Postpartum Low Back Pain and Disability: A PragmaticRandomized Controlled Trial. J Am Osteopath Assoc 2015;115(7):416-25.

http://jaoa.org/Article.aspx?articleid=2362399

L’ostéopathie serait efficace pour soulager les lombalgies du post-partum.

 

4. Martingano D. Management of cesarean deliveries and cesarean scars with osteopathic manipulative treatment: a brief report. J Am Osteopath Assoc 2016;116(7):e22-30.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27367961

Cet article présente des cas où l’ostéopathie a été pratiquée après une césarienne avec des effets positifs.

 

5. Hastings V, McCallister AM, Curtis SA, Valant RJ, Yao S. Efficacy of Osteopathic Manipulative Treatment for Management of Postpartum Pain. J Am Osteopath Assoc 2016 Aug;116(8):502-9.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27455099

L’ostéopathie serait efficace dans le traitement de douleurs du post-partum.

 

L’ostéopathie chez le nourrisson 

 

ostéopathe bébé

 

1. Brand PL, Engelbert RH, Helders PJ, Offringa M. Systematic review of the effects of therapy in infants with the KISS-syndrome (kinetic imbalance due to suboccipital strain). Ned Tijdschr Geneeskd 2005;149(13):703-7.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15819137

Il n’y aurait pas de preuves de l’efficacité des thérapies manuelles chez des nourrissons souffrant du syndrome KISS (comprendre troubles de symétrie induits par les vertèbres cervicales).

 

2. Philippi H et al. Infantile postural asymmetry and osteopathic treatment: a randomized therapeutic trial. Dev Med Child Neurol 2006;48(1):5-9; discussion 4.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16359587

Le traitement ostéopathique dans les premiers mois de vie améliorerait le degré d’asymétrie crânienne dans le cadre de PPOP.

 

3. Sergueef N, Nelson KE, Glonek T. Palpatory diagnosis of plagiocephaly. Complement Ther Clin Pract 2006;12(2):101-10.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16648087

Des corrélations existeraient entre des dysfonctions craniennes et la plagiocéphalie. L’examen ostéopathique néonatal permettrait ainsi d’identifier les nouveaux-nés prédisposés au développement d’une PPOP.

 

4. Hayden C, Mullinger B. A preliminary assessment of the impact of cranial osteopathy for the relief of infantile colic. Complement Ther Clin Pract 2006;12(2):83-90.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16648084

Le traitement crânien en ostéopathie pourrait être bénéfique dans le traitement des coliques du nourrisson.

 

5. Lim KW. Infantile colic: A critical appraisal of the literature from an osteopathic perspective. Int J Osteopath Med 2006;9(3):94-102.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1746068906000903

Cet article explique le rôle que pourrait avoir l’ostéopathie dans la prise en charge des coliques du nourrisson.

 

6. Amiel-Tison C, Soyez-Papiernik E. Cranial osteopathy as a complementary treatment of postural plagiocephaly. Arch Pediatr 2008;15 Suppl 1:S24-30.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18822256

Cet article explique le champ d’application du traitement ostéopathique de la plagiocéphalie postérieure d’origine positionnelle (PPOP) chez les nourrissons.

 

7. Vandenplas Y et al. Osteopathy may decrease obstructive apnea in infants: a pilot study. Osteopath Med Prim Care 2008;2:8.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2500035/

L’ostéopathie réduirait le nombre d’apnées obstructives pendant le sommeil des nourrissons de moins de 4 mois.

 

8. Rajchl E. Effect of Osteopathic Treatment on Premature Infants with Regulation Problems. Osteopathic Research Web 2008.

http://www.osteopathicresearch.com/index.php?option=com_jresearch&view=publication&task=show&id=13411&lang=en

Selon cette thèse, l’ostéopathie diminuerait les pleurs des nourrissons, mais n’aurait pas d’efficacité sur la qualité du sommeil.

 

9. Lund GC et al. Osteopathic Manipulative Treatment for the Treatment of Hospitalized Premature Infants With Nipple Feeding Dysfunction. J Am Osteopath Assoc 2011;111(1):44-48.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2094081

Bien que l’étude ne révèle pas directement de résultats significatifs, les auteurs concluent que l’ostéopathie devrait être davantage investiguée dans la prise en charge des troubles de succion.

 

10. Cornall D. A review of the breastfeeding literature relevant to osteopathic practice. Int j Osteopath Med 2011;14(2):61-66.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1746068910001392

L’ostéopathie pourrait avoir un rôle dans la promotion et le soutien de l’allaitement maternel.

 

11. Pizzolorusso G, Turi P, Barlafante G, Cerritelli F, Renzetti C, Cozzolino V, D’Orazio M, Fusilli P, Carinci F, D’Incecco C. Effect of osteopathic manipulative treatment on gastrointestinal function and length of stay of preterm infants: an exploratory study. Chiropr Man Therap 2011;19(1):15.

http://www.chiromt.com/content/19/1/15

L’ostéopathie réduirait les symptômes liés au reflux gastro-oesophagien (RGO) chez les nouveaux-nés prématurés, ainsi que la durée d’hospitalisation.

12. Lessard S, Gagnon I, Trottier N. Exploring the impact of osteopathic treatment on cranial asymmetries associated with nonsynostotic plagiocephaly in infants. Complement Ther Clin Pract 2011;17(4):193-8.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21982132

L’ostéopathie améliorerait les asymétries crâniennes des nourrissons de moins de 6 mois et demi présentant une plagiocéphalie postérieure d’origine positionnelle (PPOP).

 

13. Dobson D, Lucassen PLBJ, Miller JJ, Vlieger AM, Prescott P, Lewith G. Manipulative therapies for infantile colic. The Cochrane Library 2012, Issue 12.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23235617

La qualité méthodologique des études inclues dans cette méta-analyse serait trop faible pour établir des conclusions définitives quant à l’efficacité des thérapies manuelles pour les coliques du nourrisson. La majorité des études rapportent une amélioration de manière générale, mais ces études comportent des biais (pas d’aveugle en ce qui concerne les parents notamment).

 

14. Biasi P, Bragalini C, Lombardi E, Mognetti S, Zavattaro E. Efficacia del trattamento manipolativo osteopatico nel neonato pretermine: studio clinico controllato. 2012

http://www.soma-osteopatia.it/ricerca/tesi/efficacia-trattamento-manipolativo-osteopatico-nel-neonato-pretermine-studio-clinico-controllato/

L’ostéopathie améliorerait les fonctions relatives au système digestif, une meilleure prise de poids, taille, et périmètre crânien.

15. Pizzolorusso G, Cerritelli F, D’Orazio M, Cozzolino V, Turi P, Renzetti C, Barlafante G, D’Incecco C. Osteopathic evaluation of somatic dysfunction and craniosacral strain pattern among preterm and term newborns. J Am Osteopath Assoc 2013;113(6):462-7.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2094640

Cette étude évalue la présence et la localisation de dysfonctions somatiques chez des nouveaux-nés. Les résultats ne seraient pas liés à l’âge gestationnel ni au poids de naissance.

 

16. Cerritelli F et al. Effect of osteopathic manipulative treatment on length of stay in a population of preterm infants: a randomized controlled trial. BMC Pediatr 2013;13:65.

http://www.biomedcentral.com/1471-2431/13/65

Le traitement ostéopathique diminuerait la durée d’hospitalisation des nouveaux-nés prématurés. Le traitement n’a pas d’influence sur le gain de poids quotidien.

 

17. Posadzki P. Osteopathic manipulative treatment for pediatric conditions: a systematic review. Pediatrics 2013;132(1):140-52.

http://pediatrics.aappublications.org/content/132/1/140.long

Cette revue de la littérature conclue que les preuves concernant l’efficacité de l’ostéopathie pédiatrique restent non démontrées à cause de la faible qualité méthodologique des études.

 

18. Gemelli M, Ulbricht L, Romaneli EFR. Evaluation of Gastroesophageal Reflux in Infants Treated with Osteopathy Using the I-GERQ-R Questionnaire. XIII Mediterranean Conference on Medical and Biological Engineering and Computing 2013 IFMBE Proceedings 2014;41:1067-1070.

http://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-319-00846-2_264

Cette étude rétrospective conclue que l’ostéopathie serait efficace pour supprimer les symptômes liés au reflux gastro-oesophagien (RGO) chez des nourrissons de 0 à 1 an.

 

19. Martelli M et al. Do placebo effects associated with sham osteopathic procedure occur in newborns? Results of a randomized controlled trial. Complement Ther Med 2014;22(2):197-202.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0965229914000120

Cette étude conclue qu’il n’y aurait pas d’effet placebo lors d’un traitement ostéopathique chez les nouveaux-nés prématurés.

 

20. Andreoli E, Troiani A, Tucci V, Barlafante G, Cerritelli F, Pizzolorusso G, Renzetti C, Vanni D, Pantalone A, Salini V. Osteopathic manipulative treatment of congenital talipes equinovarus: a case report. J Bodyw Mov Ther 2014;18(1):4-10.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24411143

Cette étude de cas souligne l’intérêt que l’ostéopathie présenterait dans la prise en charge du pied bot varus équin congénital.

 

21. Pizzolorusso G, Cerritelli F, Accorsi A, Lucci C, Tubaldi L, Lancellotti J, Barlafante G, Renzetti C, D’Incecco C, Perri FP. The Effect of Optimally Timed Osteopathic Manipulative Treatment on Length of Hospital Stay in Moderate and Late Preterm Infants: Results from a RCT. Evid Based Complement Alternat Med 2014;2014:243539.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4260368/

Plus le traitement ostéopathique a lieu tôt après la naissance de nouveaux-nés prématurés, plus la durée d’hospitalisation est réduite, ainsi que les coûts qui lui sont inhérents.

 

22. Kluba S, Lypke J, Kraut W, Krimmel M, Haas-Lude K, Reinert S. Preclinical pathways to treatment in infants with positional cranial deformity. Int J Oral Maxillofac Surg 2014;43(10):1171-5.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25034514

Cet article analyse les différents traitements des déformations positionnelles chez les nourrissons, évoquant la nécessité de l’ostéopathie et de la kinésithérapie, et de l’avis précoce d’un orthopédiste spécialisé si besoin.

 

23. Todd AJ, Carroll MT, Robinson A, Mitchell EK. Adverse Events Due to Chiropractic and Other Manual Therapies for Infants and Children: A Review of the Literature. J Manipulative Physiol Ther 2014.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25439034

Les cas d’effets indésirables graves recensés suite à des thérapies manuelles sur des nourrissons sont rares. Cette étude en rapporte 15, soit 12 effets indésirables sérieux (dont un causé par un ostéopathe), et 3 décès. Les manipulations à haute-vélocité semblent en être la cause majeure. Un interrogatoire et un examen poussé semblent être des éléments indispensables afin de limiter les effets indésirables, car dans la majorité des cas une pathologie pré-existait avant le traitement manuel.

 

24. Savino F, Ceratto S, De Marco A, Cordero di Montezemolo L. Looking for new treatments of Infantile Colic. Ital J Pediatr 2014;40:53.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4050441/

Il n’y a pas de consensus concernant le traitement des coliques du nourrisson. Plusieurs approches sont passées en revue, dont les thérapies manuelles. Selon les auteurs, davantage de recherches sont nécessaires pour établir des conclusions quant à leur efficacité.

 

25. Cerritelli F et al. Introducing an osteopathic approach into neonatology ward: the NE-O model. Chiropractic & Manual Therapies 2014;22:18.

Un modèle de prise en charge ostéopathique dans un service de néonatologie a été testé et montrerait l’efficacité de l’ostéopathie en réduisant le coût et la durée d’hospitalisation des prématurés. De plus, ce modèle semble sûr (comprendre non dangereux).

26. Waddington EL, Snider KT, Lockwood MD, Pazdernik VK. Incidence of Somatic Dysfunction in Healthy Newborns. J Am Osteopath Assoc 2015;115(11):654-665.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26501758

Cette étude permettrait d’identifier des prévalences de dysfonctions somatiques chez des nouveaux-nés sains, et de les corréler aux paramètres de l’accouchement (durée du travail, âge gestationnel…).

 

27. Cerritelli F et al. A Multicenter, Randomized, Controlled Trial of Osteopathic Manipulative Treatment on Preterms. PLoS One 2015;10(5):e0127370.

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0127370

L’ostéopathie réduirait significativement le nombre de jours d’hospitalisation des nouveaux-nés prématurés, et les coûts inhérents.

 

28. Haiden N, Pimpel B, Kreissl A, Jilma B, Berger A. Does Visceral Osteopathic Treatment Accelerate Meconium Passage in Very Low Birth Weight Infants?- A Prospective Randomized Controlled Trial. PLoS One 2015;10(4).

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0123530

Parce qu’il convient de citer aussi des études qui ne sont pas en faveur de l’ostéopathie, celle-ci montre que le traitement ostéopathique viscéral dans la première semaine de vie de nouveaux-nés avec un petit poids de naissance n’accélère pas l’évacuation du méconium. Le traitement pourrait de plus avoir des effets indésirables (durée d’hospitalisation et alimentation entérale plus longues).

 

29. Johnson JD, Cocker K, Chang E. Infantile Colic: Recognition and Treatment. Am Fam Physician 2015;92(7):577-82.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26447441

Il manque de preuves concernant l’intérêt de l’ostéopathie dans la prise en charge des coliques du nourrisson.

 

30. Apoznanski TE, Abu-Sbaih R, Terzella MJ, Yao S. Resolution of dacryostenosis after osteopathic manipulative treatment. J Am Osteopath Assoc 2015;115(2):110-4.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25637617

L’ostéopathie pourrait être efficace dans la prise en charge de l’obstruction du canal lacrymal du nourrisson.

 

31. Bagagiolo D, Didio A, Sbarbaro M, Priolo CG, Borro T, Farina D. Osteopathic Manipulative Treatment in Pediatric and Neonatal Patients and Disorders: Clinical Considerations and Updated Review of the Existing Literature. Am J Perinatol 2016 Sep;33(11):1050-1054.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27603533

 

L’ostéopathie chez l’enfant

 

3728309_blog

 

1. Frymann VM, Carney RE, Springall P. Effect of osteopathic medical management on neurologic development in childrenJ Am Osteopath Assoc 1992;92(6):729-44.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1377192

L’ostéopathie semblerait améliorer le développement neurologique de l’enfant, notamment l’enfant qui présente un trouble neurologique, ainsi l’ostéopathie pourrait être intégrée aux soins pédiatriques.

 

2. Mills MV, Henley CE, Barnes LL, Carreiro JE, Degenhardt BF. The use of osteopathic manipulative treatment as adjuvant therapy in children with recurrent acute otitis media. Arch Pediatr Adolesc Med 2003;157(9):861-6.

http://archpedi.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=481422

L’ostéopathie semblerait être bénéfique dans le traitement de l’otite moyenne aigue récurrente, elle permettrait de limiter la prise d’antibiotiques et l’intervention chirurgicale.

3. Guiney PA et al. Effects of osteopathic manipulative treatment on pediatric patients with asthma: a randomized controlled trial. J Am Osteopath Assoc 2005;105(1):7-12.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2093071

Le traitement ostéopathique améliorerait la fonction pulmonaire des enfants asthmatiques.

 

4. Hayes NM, Bezilla TA. Incidence of iatrogenesis associated with osteopathic manipulative

treatment of pediatric patients. J Am Osteopath Assoc 2006;106(10):605-8.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2093194

L’ostéopathie semblerait être une pratique sûre (comprendre non dangereuse) pour les enfants
lorsqu’elle est pratiquée par des experts.

 

5. Degenhardt BF, Kuchera ML. Osteopathic evaluation and manipulative treatment in reducing
the morbidity of otitis media: a pilot study. J Am Osteopath Assoc 2006;106(6):327-34.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2093266

L’ostéopathie serait bénéfique dans la prise en charge de l’otite moyenne récurrente.

 

6. Duncan B et al. Effectiveness of osteopathy in the cranial field and myofascial release versus acupuncture as complementary treatment for children with spastic cerebral palsy: a pilot study. J Am Osteopath Assoc 2008;108(10):559-70.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2093549

L’ostéopathie dans le champ crânien et/ou le relâchement myofascial sembleraient améliorer la fonction motrice des enfants atteints de paralysie cérébrale spastique modérée à sévère.

 

7. Wahl RA, Aldous MB, Worden KA, Grant KL. Echinacea purpurea and osteopathic
manipulative treatment in children with recurrent otitis media: a randomized controlled trial.
BMC Complement Altern Med 2008;8:56.

L’ostéopathie ne diminuerait pas significativement le risque d’otite moyenne aiguë (OMA) lorsqu’elle est utilisée en prévention.

 

8. Monaco A, Cozzolino V, Cattaneo R, Cutilli T, Spadaro A. Osteopathic manipulative treatment
(OMT) effects on mandibular kinetics: kinesiographic study. Eur J Paediatr Dent 2008;9(1):37-42.

L’ostéopathie induirait des changements dans la dynamique stomatognathique, offrant un support valable dans l’approche clinique des troubles temporo-mandibulaires.

 

9. Tarsuslu T, Bol H, Simşek IE, Toylan IE, Cam S. The effects of osteopathic treatment on constipation in children with cerebral palsy: a pilot study. Manipulative Physiol Ther 2009;32(8):648-53.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19836601

L’ostéopathie semblerait être aussi efficace que le traitement médical de la constipation chez l’enfant atteint de paralysie cérébrale.

 

10. Humphreys BK. Possible adverse events in children treated by manual therapy: a review. Chiropr Osteopat 2010;18:12.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2890687/

Il manque de données pour quantifier les risques liés à la thérapie manuelle chez les enfants. D’une manière générale, les événements indésirables graves sembleraient rares, et beaucoup moins nombreux que pour les médicaments couramment prescrits.

 

11. Bolin DJ. The application of osteopathic treatments to pediatric sports injuries. Pediatr Clin North Am 2010;57(3):775-94.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20538156

Les restrictions de mobilité liées aux traumatismes sportifs chez les enfants pourraient être corrigées par l’ostéopathie.

 

12. Wyatt K et al. Cranial osteopathy for children with cerebral palsy: a randomised controlled trial. Arch Dis Child 2011;96(6):505-12.

http://adc.bmj.com/content/96/6/505.long

Dans cette étude, il n’y a pas de preuves significatives de l’intérêt de l’approche crânienne de l’ostéopathie dans l’amélioration de la fonction motrice, la douleur, le sommeil ou la qualité de vie des enfants de 5 à 12 ans souffrant de paralysie cérébrale, ni de la qualité de vie de leurs aidants (comprendre entourage).

 

13. Fournier R, Aknin JJ, Bourgier S, Gebeile-Chauty S. Dento-facial orthopedics and osteopathy. Orthod Fr 2011;82(4):331-40.

http://www.orthodfr.org/articles/orthodfr/abs/2011/04/orthodfr110032/orthodfr110032.html

L’ostéopathie et l’orthodontie, agissant toutes deux chez les enfants et adolescents, seraient deux disciplines complémentaires. Elles devraient développer un travail de collaboration.

 

14. Canavese F, Kaelin A. Adolescent idiopathic scoliosis: Indications and efficacy of nonoperative treatmentIndian J Orthop 2011;45(1):7-14.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3004085/

L’ostéopathie ne bénéficie pas encore selon cette étude de preuves suffisantes d’efficacité dans la prise en charge des scolioses idiopathiques chez l’adolescent.

 

15. Schetzek S et al. Headache in children: update on complementary treatments. Neuropediatrics 2013;44(1):25-33.

https://www.thieme-connect.com/products/ejournals/html/10.1055/s-0032-1333435#JR120882RA-67

La recherche en ostéopathie est trop faible pour conclure sur son intérêt dans le traitement des céphalées de l’enfant.

 

16. Levi JR, Brody RM, McKee-Cole K, Pribitkin E, O’Reilly R. Complementary and alternative medicine for pediatric otitis media. Int J Pediatr Otorhinolaryngol 2013;77(6):926-31.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23562352

L’ostéopathie pourrait avoir des effets bénéfiques dans la prise en charge de l’otite moyenne chez l’enfant.

 

17. Accorsi A et al. Effect of osteopathic manipulative therapy in the attentive performance of children with attention-deficit/hyperactivity disorder. J Am Osteopath Assoc 2014;114(5):374-81.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2094741

L’ostéopathie permettrait d’améliorer l’attention chez des enfants ayant un Trouble de Déficit de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH).

 

18. Steele KM. Effect of osteopathic manipulative treatment on middle ear effusion following acute otitis media in young children: a pilot study. J Am Osteopath Assoc 2014;114(6):436-47.

http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2094747

L’ostéopathie associée au traitement médical standard permettrait d’accélérer la guérison de l’épanchement de l’oreille moyenne (OME) après une otite moyenne aigue (OMA).

 

19. Black LI, Clarke TC, Barnes PM, Stussman BJ, Nahin RL. Use of complementary health approaches among children aged 4-17 years in the United States: National Health Interview Survey, 2007-2012. Natl Health Stat Report 2015;(78):1-19.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4562218/

Selon cette étude, l’ostéopathie figure parmi les thérapies complémentaires les plus utilisées par les enfants de 4 à 17 ans, aux Etats-Unis, en 2007 et 2012.