Bébé en siège

Est-il possible de consulter un ostéopathe afin de retourner un bébé en siège?

Tout à fait, nous recevons régulièrement des femmes enceintes pour cela, et notre expérience montre bien que l’ostéopathie peut fonctionner.

Il ne s’agit pas de réaliser une version par manœuvre externe (VME) qui est un acte obstétrical pratiqué par des médecins en hôpital.

Notre but est plutôt de relâcher les tensions tout autour de l’utérus de manière douce (bassin et diaphragme notamment) afin de laisser un maximum de place au bébé pour qu’il puisse se retourner par lui-même dans les heures ou les jours qui suivent la séance.

Ainsi, nous laissons simplement la possibilité au bébé de se retourner si quelque chose l’en empêche (une tension sous les côtes au niveau du diaphragme, ou encore entre l’utérus et le bassin par exemple), sans forcer la nature, car nous pensons que si malgré la séance, le bébé ne se retourne pas, c’est qu’il a une bonne raison de ne pas le faire, et mieux vaut donc ne pas le forcer. C’est pourquoi les consultations sont toujours douces, confortables pour les patientes et jamais douloureuses, sans manipulations ni manœuvres forcées, et donc dans le respect du bébé et de la maman.

Nous conseillons aussi durant la séance plusieurs positions et étirements qui peuvent favoriser le retournement du bébé.

Nous pensons que si les conditions physiologiques sont restaurées grâce au traitement ostéopathique, le bébé aura plus de facilités pour trouver son chemin par lui-même. Ce travail peut être couplé à l’acupuncture (en général par une sage-femme), notamment par stimulation/moxibustion du point 67V à l’extrémité du petit orteil, ce qui favorise les mouvements du bébé dans l’utérus. La complémentarité avec l’haptonomie est aussi possible (en général avec une sage-femme aussi), en encourageant le bébé à se retourner de lui-même par apposition des mains du papa et de la maman sur le ventre.

En général, le bébé se retourne dans les 24-48h qui suivent la séance d’ostéopathie, et parfois pendant la séance.

Les patientes consultent en général après une échographie dans le dernier trimestre (souvent l’échographie du 8è mois, entre 30 et 32 semaines d’aménorrhées) qui a montré que le bébé avait la tête en haut. C’est parfois l’échographe, la sage-femme, ou le gynécologue qui conseillent aux patientes de consulter un ostéopathe pour favoriser le retournement du bébé.

Plus la séance a lieu tôt et plus l’efficacité est importante. Après 36 semaines d’aménorrhées, les résultats peuvent être moins importants, mais c’est toujours possible et cela vaut toujours le coup de consulter.

Si vous souhaitez de plus amples renseignements, n’hésitez pas à nous contacter.